mercredi 25 mars 2015

PASSEVITE: NOUVEL ATELIER / NOUVELLE EXPOSITION

J'ai le plaisir de vous inviter à l'inauguration de mon exposition  On nous presse qui se déroulera samedi 28 mars au Passevite white cube, nouvel espace culturel lisboète.


Nouvel espace qui se trouve être aussi mon nouvel atelier , explication :
A Lisbonne, singulièrement dans le centre historique, il est de plus en plus fréquent de voir de vieux immeubles rachetés par des sociétés immobilières qui les transforment en résidences de luxe, hôtels ou autres boutiques branchées qui font les délices des touristes. Mon atelier (que je partage avec le plasticien Paulo Robalo depuis plus de dix ans) situé à Alfama à cinquante mètres de la cathédrale a bien entendu attiré la convoitise de divers spéculateurs... Bref à la suite d'un refus de renouvellement de contrat je me suis vu contraint de quitter ce lieu chargé d'histoire(s). Initialement tristes et découragés nous avons quand même déniché assez rapidement un espace vaste, possédant une grande vitrine et situé dans un quartier dynamique. Une fois baptisé “Passevite” il a été décidé d'en faire un lieu ouvert à tous.


Passevite” est donc un lieu indépendant qui s'inscrit dans la continuité de notre atelier Sodore/Robalo, enrichi par la collaboration des graphistes Rui Lourenço et Daniel Nascimento. Passant du quartier d'Alfama à celui d'Anjos, en plein centre de Lisbonne, l'atelier a également pour objectif de présenter une programmation d’événements touchant à des langages et à des genres artistiques très variés. Le collectif “Passevite” se veut ainsi être un lieu de travail, de réflexion, de formation, d'exposition, de diffusion culturelle et de convivialité. Nous programmons, entre autres, des sessions de dessin de modèle vivant, des workshops de cinéma, de dessin, des tertulias littéraires, des mini concerts, des projections de films, du théâtre de poche, des dîners thématiques et, bien entendu, des expositions. Enfin nous envisageons des collaborations avec d'autres espaces dont le fonctionnement et surtout l'esprit sont similaires aux nôtres. Cela avance rapidement puisque nous avons déjà des contacts en Allemagne, au Maroc et au Japon!


Pourquoi “Passevite”?
Passe-Vite est le nom qui désigne au Portugal (et dans certains pays francophones) le moulin à légumes ou presse-purée, il s'agit à l'origine d'une marque belge. Probablement introduit au Portugal avant son concurrent “Moulinex” le nom commercial “Passe-Vite” est devenu nom générique, comme en France “Mobylette” pour cyclomoteur ou “Frigidaire” pour réfrigérateur.
L'objectif de notre atelier étant de jouer avec les lignes, les mots, de réunir des idées, des couleurs, des projets, des énergies pour les mélanger, les exprimer, les triturer, les fusionner le nom “Passevite” s'est rapidement imposé.
Nous avons également été séduits par l'esprit dadaïste du premier slogan de la marque “Tout Passe-Vite est une passoire mais toute passoire n'est pas un Passe-Vite” qui, adapté par nos soins, est devenu: “Passevite est un atelier mais l'atelier n'est pas un Passe-Vite”...


Un peu d'histoire pour terminer
L'invention du moulin à légumes est souvent attribuée, à tort, au fondateur de Moulinex.
En fait, le moulin à légumes est belge:
Le 31 mars 1928, est délivré à Monsieur Victor Simon un brevet d’invention pour passoire d’action rapide pour légumes et autres comestibles par le Ministère belge de l’industrie. La marque Passe-Vite est enregistrée le 2 mars 1928.
Trois ans après Jean Mantelet, étameur à Bagnolet en banlieue Parisienne, dépose une demande de brevet à l'Institut National de la Propriété Industrielle à Paris pour "un presse-purée qui, sous l'action d'une lame hélicoïdale animée par une manivelle, comprime progressivement la matière contre un tamis conique ».
Jean Mantelet a commercialisé le moulin à légumes sous la marque "Moulin-Légumes", puis "Légumex" et enfin "Moulinex".
(Histoire découverte sur le site passevite.free.fr, le site qui (je n'invente rien) : « rétablit la vérité sur l'invention du moulin à légumes « !)







Plus d'informations:





Enregistrer un commentaire